Jan Bucquoy illustrated

Jan Bucquoy illustrated
Jan Bucquoy illustratedJan Bucquoy illustrated

Jan Bucquoy illustrated

30

Jan Bucquoy illustrated

1968-2009 – de l’année érotique à l’année du rat

Editeurs: 100 Titres / Yellow now

 » Jan Bucquoy n’est jamais où on l’attendait. le croyait-on performeur, le voilà cinéaste. Le croyait-on cinéaste, le voilà performeur. Le croyait-on l’un ou l’autre, le voilà qui mêle les deux. Qu’on n’aille pas croire, cependant, à la dispersion, ou à de la confusion de sa part ; qu’on aille pas croire, non plus, à quelque course éperdue, dans le désir toujours d’être à la page, d’être à la mode, sinon même de la lancer, recherche de la nouveauté pour la nouveauté, afin toujours de se faire remarquer.

Tout au contraire, il s’agit d’échapper ici, autant qu’il est possible, à la société du spectacle, d’échapper aux dispositifs de sa vanité. De sorte que ces déplacements, ces détournements successifs de la part de Jan Bucquoy se comprennent bien plutôt, si l’on y regarde plus près, comme l’arsenal même des mouvements tactiques, ou mieux, stratégiques, qu’il y oppose depuis la fin des années 60. Sous l’apparence de la diversité, la persistance, donc, du même combat. Sous l’apparence du désordre, un désordre volontaire, réfléchis, au sens d’une contestation résolue de l’ordre établi. l’amorce, l’esquisse d’une révolution. »

(François Coadou – Extrait au dos de l’ouvrage)

 Ouvrage traduit en trois langues: français, néerlandais et anglais
Catégorie :

Description du produit

Jan Bucquoy illustrated

1968-2009 – de l’année érotique à l’année du rat

Editeurs: 100 Titres / Yellow now

 » Jan Bucquoy n’est jamais où on l’attendait. le croyait-on performeur, le voilà cinéaste. Le croyait-on cinéaste, le voilà performeur. Le croyait-on l’un ou l’autre, le voilà qui mêle les deux. Qu’on n’aille pas croire, cependant, à la dispersion, ou à de la confusion de sa part ; qu’on aille pas croire, non plus, à quelque course éperdue, dans le désir toujours d’être à la page, d’être à la mode, sinon même de la lancer, recherche de la nouveauté pour la nouveauté, afin toujours de se faire remarquer.

Tout au contraire, il s’agit d’échapper ici, autant qu’il est possible, à la société du spectacle, d’échapper aux dispositifs de sa vanité. De sorte que ces déplacements, ces détournements successifs de la part de Jan Bucquoy se comprennent bien plutôt, si l’on y regarde plus près, comme l’arsenal même des mouvements tactiques, ou mieux, stratégiques, qu’il y oppose depuis la fin des années 60. Sous l’apparence de la diversité, la persistance, donc, du même combat. Sous l’apparence du désordre, un désordre volontaire, réfléchis, au sens d’une contestation résolue de l’ordre établi. l’amorce, l’esquisse d’une révolution. »

(François Coadou – Extrait au dos de l’ouvrage)

 Ouvrage traduit en trois langues: français, néerlandais et anglais

Votre achat permettra de continuer le projet en toute liberté d’expression et surtout de continuer de nourrir l’imaginaire national. Bon appétit.Boutique express >